Médiation

Qu’est-ce-que la médiation des conflits au travail ?

La médiation est un mode amiable de résolution des conflits fondé sur le principe d’adhésion des parties concernées.

Elle permet de trouver des solutions élaborées par elles et pour elles.

La médiation contribue également à anticiper et mieux gérer les conflits internes dans les organisations et les collectifs de travail.

Que peut-elle apporter dans la gestion des conflits au travail ?

conflits

Eviter l'escalade des conflits

rapports de force

Eviter les rapports de force

solutions intelligentes

Privilégier les solutions intelligentes qui permettront de traiter le problème à l'amiable

La médiation est un instrument privilégié pour favoriser les ambiances de travail saines, bienveillantes et l’apaisement des tensions sociales.

Elle offre une solution rapide, à un coût maîtrisé, en toute confidentialité.

Quelles sont les situations dans lesquelles nous pouvons assurer une médiation ?

conflits sur le travail

Conflits sur le travail

Mauvaise répartition des tâches, conflits de rôles, sous-qualité et sur-qualité…

conflits sur le management

Conflits sur le management des activités

Conflits au sein des équipes sur les pratiques managériales, désengagement des équipes, situations d’épuisement professionnel…

conflits de personnes

Conflits de personnes

Conflits inter-individuels, relations internes et climat social dégradé, négociations sociales

conflit social

Conflit social / dialogue social dégradé

Accompagnement à la sortie de grève, négociation d’accords d’entreprises, amélioration du fonctionnement du dialogue social

Quelles sont les règles déontologiques observées lors d’une médiation ?

Règles garantes de la posture du médiateur

règles déontologiques

Indépendance

règles déontologiques

Neutralité

règles déontologiques

Impartialité

Règles garantes du processus et des modalités de la médiation

règles déontologiques

Consentement

règles déontologiques

Confidentalité

Comment se déroule une médiation lors d’un conflit au travail ?

1

Consentement des parties à la médiation

Les parties s’engagent à travailler ensemble, de manière collaborative et de bonne foi. Le médiateur s’assure de ce préalable et mobilise les moyens pour y parvenir. Aucune médiation ne peut se réaliser sans ce consentement, y compris dans les situations d’injonction par décision de justice.

Chacune des parties peut ainsi mettre un terme à tout moment à la médiation.

2

Garantir la confidentialité des échanges pour libérer la parole

La confidentialité de la médiation protège la parole des médiés. Le médiateur s’engage à ne dévoiler aucun élément confié par un médié au cours d’un entretien en phase préparatoire. Seuls les médiés parlent en leur nom.

3

Les parties prenantes exposent leur vision du conflit, de ce qui fait problème

Cette étape permet de clarifier les faits et la réalité perçue par chacun. Chaque partie exprime ses griefs, son point de vue.

Les parties s’adressent directement au médiateur qui gère le dialogue et le partage du temps et des tours de parole.

  • Les points clés de cette étape :
  • Exposer, préciser et clarifier les faits
  • Trier, séparer les faits des ressentis
  • Identifier et nommer les points de rapprochement
  • Identifier les sujets de désaccord

Accord sur le désaccord

4

Quels sont les besoins essentiels et intérêts dans ce qui fait problème

Faire émerger les besoins « cachés » et les intérêts « diffus » pour construire des axes des solutions. Ce qui est important pour chacun des parties, les raisons de cette importance, les souhaites de chacun.

Le médiateur favorise la compréhension d’éléments qui ont joué un rôle de premier plan dans le conflit : Valeurs, Intérêts, Besoins, Emotions, Sentiments (VIBES)

Reconnaissance mutuelle qui permet l’interaction

Point de bascule : Prise de conscience par les parties de leurs vécus émotionnels respectifs, de la réalité de l’autre, de leurs intérêts.

5

L’exploration des options et solutions possibles

Entrée dans la phase de construction d’une projection dans un futur proche et commun.

Le médiateur repart de la liste des points à traiter et aide les parties à imaginer le plus d’options possibles qui permettraient de les résoudre.

6

Construction de l’accord et clôture de la mission

Choix des meilleurs solutions à mettre en œuvre : réalisables, partagées, acceptables, équitables, motivantes.

Finalisation de l’accord : plan d’actions, engagements, signature d’une charte ou d’un accord détaillé.

Quels sont les outils utilisés au cours d’une médiation ?

Intelligence émotionnelle

Pyramide des besoins (Maslow)

Négociation raisonnée

Communication non violente

Triangle de Karpmann

Approche systémique

Analyse transactionnelle

Accords toltèques

Comment se déroule une médiation lors d’un conflit au travail ?

Les missions de médiations sont généralement courtes, entre 15 et 20 heures.
Selon le niveau de complexité et la nature de la situation, la durée d’une médiation peut s’envisager de façon forfaitaire avec un volume global d’heures ou de nombres de jours.

Tarif horaire

200 € HT

Tarif journée

1200 € HT